Mythologie Celtique

 dans Mythologie

La mythologie celtique était une tradition orale. En effet, elle se transmettait de génération en génération par le biais de récits. Ce n’est qu’après la conquête des Romains que cette mythologie et ses dieux ont était rassemblé dans divers textes latins et aussi représenté par différentes sculptures. 
Quatre principaux cycles composent la mythologie celtique. Il faut savoir que chaque cycle est un livre rassemblant plusieurs histoires, conquêtes et évènements différents. Ces derniers s’inscrivent dans un thème précis qui est : 

  • le cycle mythologique, qui décrit les différentes guerres entre dieux devenus roi ou héros
  • le cycle Fenian (ou cycle Ossianique), qui décrit les histoires de Finn Mac Cumaill et sa troupe de guerriers, les Fianna,
  • le cycle Ulster (ou cycle de la Branche Rouge), qui raconte les récits et l’histoire du royaume du même nom
  • le cycle historique, qui décrit les textes de l’histoire mythique et légendaire

Je vais donc, tout au long de cet article, vous dévoiler les textes et récits les plus populaires pour chaque cycle.

I) Le cycle mythologique (Cath Maighe Tuireadh)

Tout a commencé quand les enfants de Nemed, ancien roi des habitants de l’Irlande, doivent fuir ce dernier pour échapper à l’oppression fomorien (peuple de demi-dieux habitants eux aussi en Irlande). C’est alors que plus tard, un groupe de ces enfants de Nemed, les Fir Bolg, reviennent conquérir l’île pour ensuite l’occuper pendant trente ans. Seulement, un autre groupe de ces enfants, les Tuatha Dé Danann, veulent aussi leur part et décident de conquérir à leur tour l’Irlande.

a) Première bataille de Mag Tuired

Les Tuatha Dé Danann, dirigés par le roi Nuada, arrivent sur la terre de l’Irlande avec trois cents navires. Leur but était donc de conquérir l’île de force. Malheureusement, leur arrivée était attendue par les Fir Bolg. Ils agissent donc en conséquence et décident de brûler les quelques navires qui approchent. 

Représentation de Nuada
Représentation de Nuada

Afin d’éviter une guerre et donc de grosses pertes des deux côtés, les négociations sont entamées. C’est Sreng qui est envoyé par le peuple des Fir Bolg, et Bres, demi-sang du peuple des Tuatha Dé Danann, nommé par Nuada. Les deux parties n’arrivent pas à se mettre en accord et s’ensuivent donc une guerre entre ces deux peuples qui durent plusieurs jours. Seulement, les Fir Bolg se retrouvent en difficulté contre le nombre impressionnant de navires restants. La fuite est une possibilité pour ce peuple. Mais résistant et déterminé, il décide quand même de continuer à se battre. C’est sans surprise que leurs troupes sont décimées, 100 000 d’entre eux perdent la vie avec leur souverain, Eochaid Mac Erc, tué par la déesse Morrigan, déesse fantôme mais aussi déesse guerrière. En voyant la résistance et l’attachement qu’éprouve le peuple Fir Bolg envers l’Irlande, les Tuatha Dé Danann proposent de sauver les survivants et de leur léguer une terre sur l’île. Sreng, maintenant à la tête du peuple après la mort de son souverain, accepte cette proposition et choisit la Connacht comme terre pour son peuple.

b) Deuxième bataille de Mag Tuired

Au cours de la première bataille, le roi des Tuatha Dé Danann, Nuada, perd son bras. Cette amputation lui vaut la perte de son rôle, car il n’est plus capable d’exercer ce dernier correctement. Il est alors remplacé par Bres, demi-sang du peuple des Tuatha Dé Danann. Nuada réussit à trouver une alternative à son problème. Deux dieux lui viennent alors en aide afin de lui confectionner une prothèse. Il est maintenant surnommé Airgetlam “au bras d’argent” et revient ensuite s’asseoir sur le trône du peuple des Tuatha Dé Danann. Bres, lui, destituer de son rôle, vient demander de l’aide à son père, le roi Elatha Fomorians, pour reprendre le pouvoir. Ce souverain refuse d’aider son fils qu’il trouve incompétent pour ce rôle. Il l’oriente tout de même vers un autre leader, Balor, un démon Fomorien à trois yeux. Soutenu par ses nouveaux alliés, Bres possède donc une nouvelle armée et compte reprendre ce qui l’a perdu. C’est donc le commencement de la deuxième bataille de Mag Tuired qui oppose l’armée de Bres au peuple des Tuatha Dé Danann. Durant cet affrontement, Nuada est tué par le démon Balor qui se fait à son tour tuer par son propre petit-fils, Lug, demi-dieu du peuple des Tuatha Dé Danann et demi Fomorien. Bres quand à lui, est retrouvé vivant et est épargné par ses rivaux afin d’enseigner les secrets du peuple Fomorien au peuple des Tuatha Dé Danann.

II) Le cycle Fenian

Fils de Cumhal, chef fondateur des Fianna, et Muirne, fille druide, Finn Mac Cumaill est confié à un sage et poète, Finnegas. Il devient par la suite son tuteur, afin de profiter de ses connaissances en échange de divers travaux. Durant sept années, le sage essaye de pêcher le saumon de la sagesse. Ce dernier est particulier, car celui qui mange en premier la chair de ce poisson se voit acquérir toutes les connaissances du monde. Après moulte tentative, il réussit à le pêcher, mais c’est Finn qui mange en premier la chair de ce poisson par accident, en suçant son pouce brûlé par l’eau de la cuisson.

 Représentation de Finn Mac Cumaill adulte
Représentation de Finn Mac Cumaill adulte

Chaque année à Samain, fête religieuse qui célèbre le début de la saison “sombre”, la fée Aillen endort les hommes de la capitale, Tara, en jouant de la musique avant de réduire le palais en cendres. Le peuple des Fianna, dirigé par Goll Mac Morna, doit subir chaque année cet événement, totalement impuissant. C’est alors que Finn et ses connaissances entrent en scène. Il arrive à la capitale munie d’un sac contenant les armes magiques de son père et assiste à la scène. Il se pique avec la pointe de sa propre lance afin de rester éveillé et court en direction de la fée pour la tuée. Après cet exploit, Goll Mac Morna se destitue de son trône et Finn est reconnu comme héritier pour ensuite prendre la tête des Fianna.

Lors d’une journée de chasse, Finn rencontre un cerf transformé par un druide, Fer Doirich. En l’épargnant, cet animal reprend sa forme originale, à savoir une sublime femme nommée Sadbh qui devient par la suite la compagne de Finn. Ils se marient et Sadbh tombe rapidement enceinte. Malheureusement, le druide Fer Doirich réapparaît et transforme de nouveau Sabdh en cerf qui disparaît peu de temps après. 

C’est alors que sept ans plus tard, Finn réussit à retrouver son fils, Oisin, qui devient l’un des plus puissants guerriers des Fianna.Cormac Mac Airt, un Aid Ri Érenn (ou roi suprême d’Irlande), promet au fils de Cumhal sa fille, Gráinne. Malheureusement pour lui, cette dernière tombe amoureuse d’un autre guerrier de Fianna, Diarmuid Ua Duibhne. Afin de fuir les représailles de Finn, le couple fuit, aidé et protégé par le beau-père de Diarmuid, le dieu Aengus, dieu guerrier. Finn abandonne par la suite toutes recherches du couple et leur pardonne.

Représentation de  Diarmuid et de Gráinne
Représentation de Diarmuid et de Gráinne

Des années plus tard, Finn organise une journée de chasse au sanglier. Il invite Diarmuid à y participer. Cependant, au cours de cette dernière, le guerrier est blessé par le sanglier qui est en réalité enchanté. Ayant toutes les connaissances du monde, Finn, possède le pouvoir de guérir celui qui boit de l’eau dans ses mains. Il s’empresse donc d’aller en chercher en laissant volontairement en échapper avant d’arriver au niveau de la bouche de son rival. À ce moment, Finn en veut encore à Diarmuid d’avoir enlevé sa promise. Le guerrier, agonisant et sans la moindre aide, meurt de ses blessures.Pour ce qui est de la suite, Finn Mac Cumaill continue sa vie en régnant sur le peuple des Fianna. Sa mort quant à elle, n’est pas précise, certains disent qu’il dort et peut se réveiller pour défendre l’Irlande, d’autres pensent qu’il s’est transformé en pilier de pierre dans un lieu sacré, en Suède.

III) Le cycle Ulster (Cuchulainn)

Cuchulainn, ou Setenta, fils de Sualtanm, un guerrier et héros, et de Dechtire, demi-sœur du roi d’Ulster : Conchobar Mac Nessa. 

Petit, Setenta est invité par le roi pour l’accompagner lors d’une visite à la maison des Culains, où une fête est organisée. Lorsqu’il arrive devant les lieux, il aperçoit un chien de garde féroce de Cuilans. Ce chien à la réputation d’être le plus grand, le plus féroce, le plus méchant et le plus redoutable de tout l’Irlande. À peine arrivé, le chien saute sur Setenta pour l’attaquer. Ce dernier s’arme de son bâton et le tue d’un seul coup. 

En entendant le bruit du bâton, le roi se précipite de sortir afin de vérifier si Setenta est sain et sauf. Surpris, il l’aperçoit debout et sans aucune égratignure. Étant donné que ce chien étant le plus robuste de l’île et à titre d’excuse, Setenta décide de prendre la relève en tant que garde du fort du roi. C’est par la suite qu’il est connu sous le nom de Cuchulainn (signifie “Le Chien de Cuilan”).

Représentation de Cuchulainn
Représentation de Cuchulainn

Pendant plusieurs années, Setenta garde le fort du roi tellement bien qu’il acquière un statut élevé parmi les Chevaliers de la Branche Rouge (groupe de guerriers du roi d’Ulster). Non seulement, il est respecté, mais sa popularité grimpe aussi. C’est alors qu’il tombe amoureux d’Emer, fille de Lord Forgal. En apprenant cela, Lord décide d’isoler sa fille et de l’enfermer dans une tour pour l’éloigner de Setenta. Mais ce dernier, déterminé, trouve Emer, la sauve et s’enfuit avec elle afin de se marier quelque temps plus tard.

Étant donné son courage, sa force et sa détermination, Cuchulainn participe à de nombreuses batailles. Malheureusement, c’est une de ces derniers qui le tue.

IV) Le cycle historique (Milesiens)

Les Milésiens, ou fils de Mil Espaine, sont les derniers humains à avoir débarqués en Irlande dans l’espoir de la conquérir. Ce peuple était issus du pays d’Espagne et a débarqué sur l’île pendant la fête de Beltaine (fête en l’honneur d’un Gaulois), le 1er mai. En arrivant, ils font face au peuple des Tuatha Dé Danann, qui eux, ont vaincu les Fir Bolg auparavant. La guerre fait rage. Les Milésiens en sortent victorieux et le peuple des Tuatha Dé Danann sont contraints de se réfugier dans le sidh (une dimension qui accueille les morts, signifie l’“Autre Monde”)

Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher

Mythologie européenneMythologie Hindoue