Mythologie Chinoise

 dans Mythologie

La mythologie chinoise est aujourd’hui un des piliers pour bon nombre de personnes qui lui vouent un certain culte. Ces mythes sont très riches en créatures divines et en légendes populaires qui ont su au fil du temps s’imposer dans la culture chinoise et dans le monde entier. 

Une mythologie orale. 

La mythologie chinoise est une mythologie pleine de mystères et souvent méconnue. Cette dernière a laissé peu de traces derrière elle: rares sont les écrits. Elle se caractérise par une grande diversité des mythes, ce qui laisse place à des versions parfois différentes ou des détails qui varient selon les versions. Ce sont des textes datant de la dynastie des Han qui ont pu faire découvrir cette mythologie au grand public. Ces récits, écrits parfois il y a plus de 2000 ans, ont été rédigés par des hommes lettrés, peu nombreux à l’époque. Ces livres racontent donc certaines légendes populaires datant d’avant la dynastie de Qin (IIIème siècle avant Jésus-Christ) interprétée par ces personnes lettrées, ce qui donne lieu parfois à certains parti-pris.

Dans la mythologie chinoise, la relation entre l’Homme et la nature est l’un des sujets les plus évoqués. Le bien-être et l’harmonie avec la nature sont très importants dans la culture et la philosophie chinoise. Concernant les divinités, on retrouve de très nombreuses créatures mixtes mi-homme mi-animal et d’autres mélangeant plusieurs animaux. Ces dernières ont contribué à l’implantation des mythes dans la culture et transmettent de nombreuses pensées de vie.

Pan Gu, le séparateur du ciel et de la terre. 

La mythologie chinoise raconte que l’origine du monde se trouvait dans un oeuf. Cet oeuf contenait le chaos ainsi qu’un dieu nommé Pan Gu. Après dix-huit mille ans de sommeil, Pan Gu se réveilla et dans un élan de colère il brisa cet oeuf  et en sortit. Le chaos qui s’en échappa se divisa en deux afin de former le ciel et la terre. Mais de peur que ces derniers ne se réunissent à nouveau, Pan Gu s’interposa au milieu pendant dix-huit mille autres longues années et grandit en conséquence afin de maintenir chaque élément à sa place. A sa mort, son corps est devenu le monde et les hommes qui y vivent. Ses yeux créèrent la lune et le soleil, son souffle donna naissance au vent et aux nuages, sa voix fit naître le tonnerre et les restes de son corps formèrent les montagnes, les champs ou encore les fleuves et les rivières. 

Représentation de pangu
Représentation de pangu

Qilin, la licorne de la souveraineté.

Le Qilin est, dans la mythologie chinoise, un animal légendaire dont la présence est généralement associée au bien-être et à la sérénité. Créature chimérique au corps de cheval couvert d’écailles de poisson, à la tête de dragon et aux bois de cerf, cette créature peut avoir des descriptions physiques variées. En effet, le Qilin possède les caractéristiques physiques de nombreux animaux et selon les versions sa forme peut changer, il peut parfois posséder une corne de licorne, qui lui vaut son surnom de licorne chinoise.Le Qilin serait le centre et gardien des quatre points cardinaux gardés par un dragon, un oiseau vermillon, un tigre, une tortue-serpent. Selon la mythologie chinoise, l’apparition du Qilin serait signe de l’arrivée d’un grand sage, d’un empereur ou d’une personne de grande importance. Une légende raconte qu’un jour, cet animal légendaire serait venue voir la mère de Confucius, qui est l’un des personnage les plus important de l’histoire de la Chine, pour lui annoncer sa venue. 

 Cet animal symbolise l’harmonie et la sagesse, ce monstre pouvait même marcher sur l’eau sans se mouiller. Des statues du Qilin sont érigées un peu partout en Chine car sa présence est censée apporter prospérité et bienfait mais son existence fait encore débat aujourd’hui. Certains pensent que l’espèce est éteinte, que la nature humaine et la cruauté de l’Homme l’auraient poussé à partir, mais d’autres croient encore fermement qu’il se cache et serait toujours présent. 

Représentation de Qilin
Représentation de Qilin

Sun Wukong, le roi des singes. 

Comment parler de mythologie chinoise sans parler de Sun Wukong, l’un des personnages les plus connus de la mythologie, autrement appelé le roi des singes?  Apparu au XVIème siècle dans l’ouvrage de Wu Cheng’en, ce livre raconte l’histoire d’un moine ayant fait la rencontre de diverses créatures mythiques dont le roi des singes. Sun Wukong serait né d’un rocher après avoir été frappé par la foudre et se serait autoproclamé roi des singes après avoir prouvé son grand courage en traversant une chute d’eau.  Il possède une force surnaturelle mais également un certain ego et se permet même de défier les grandes divinités. Seul Buda réussit à le maîtriser et à l’enfermer dans une montagne dont il sera libéré 500 ans plus tard et deviendra gardien des moines. Mission qu’il accomplira avec succès et ainsi il obtiendra le titre de “buda des victoires au combat”. L’histoire de Sun Wukong a fait l’objet de nombreuses adaptations littéraires et cinématographiques et un festival lui est même dédié. 

Représentation de wukong
Représentation de wukong

Nian et la création du Nouvel An chinois.

Selon la mythologie chinoise, tous les ans à la fin de l’hiver, une créature au corps de taureau et à la tête de lion nommée le Nian, se rendait dans les villages pour dévorer tout ce qui se trouvait sur son passage. Au lever du jour, celle-ci retournait dans les montagnes et ne revenait que l’année suivante. En chinois, le mot “nian” signifie “année”, et pour empêcher la destruction de leur village, les habitants se sont organisés pour détourner l’attention du Nian, notamment en préparant de grands buffets par exemple. Au fil du temps, ces personnes se sont rendues compte que cette créature craignait le feu et avait peur du rouge et du bruit. C’est pour cela que des lanternes, des décorations et même l’explosion de pétards ont commencé à être utilisés pour le faire fuir.
La danse du dragon, danse traditionnelle chinoise, tiendrait son origine des danses festives de ces villageois pour fêter cette victoire face au Nian.  

Représentation de nian
Représentation de nian

La mythologie chinoise et culture populaire. 

Malgré des difficultés à s’imposer, la mythologie chinoise est aujourd’hui implantée dans la culture populaire, elle a su évoluer et s’adapter pour s’ouvrir au monde et se faire connaître. Très présents dans la religion, ces mythes s’imposent comme des philosophies de vie et des courants de pensée à part entière. La mythologie chinoise a inspiré de nombreux romans, films ou encore jeux vidéo. Cela a donné naissance à un nouveau genre littéraire principalement connu en Chine, le heroic-fantasy chinois. 

Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher

Mythologie JaponaiseMythologie Africaine