Mythologie Nordique

 dans Mythologie

La mythologie Nordique regroupe les croyances, des peuples païens qui vivaient en Europe du Nord. Plus particulièrement la Scandinavie et l’Islande. “Païen” désigne une personne qui croit en plusieurs dieux, contrairement aux premiers chrétiens qui les ont désignés ainsi. Les sources servant à retracer les éléments de cette mythologie datent du XIIIe siècle, car avant cela  les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique. Au XIIIe siècle fut collecté un ensemble de poèmes mythologique, sous le nom de L’Edda poétique. Ces poèmes en vieux norrois furent réunis dans un manuscrit islandais du XIIIe siècle, le Codex Regius. L’historien islandais chrétien Snorri Sturluson s’est servi de la culture orale ancienne pour rédiger son Edda en Prose au XIIIe siècle. Ces sources constituent la majorité de nos connaissances sur cette mythologie.

I – La naissance de l’univers

Au commencement il n’y avait que le chaos, un immense gouffre que l’on nommait le Ginnungagap. Au Nord et au Sud de ce chaos sont apparus les deux premiers mondes : au Nord le Nilfheim, le monde des ténèbres et de la glace,  au Sud le Muspellheim, le monde de la chaleur et de la lumière. Au centre du Nilfheim se trouve une fontaine nommée Hvergelmir et de cette fontaine partent douze fleuves qui se déversent dans le Ginnungagap. Formant de nombreuses couches de givre, la chaleur et le feu provenant du Muspellheim, rentrèrent alors en contact avec les rivières du Niflheim, le givre du Ginnungagap se mit à fondre et c’est grâce à ses gouttes qu’émergea la vie, sous la forme du premier géant de glace Ymir.

Représentation du géant Ymir
Représentation du géant Ymir

Des géants sortirent du corps d’Ymir pendant qu’il dormait, de la sueur provenant de ses aisselles donna naissance à un homme et à une femme, tandis que de ses jambes naissait un second homme. Cet homme et cette femme donneront plus tard naissance à d’autres géants. Ymir n’est pas le seul, à être né des gouttes de givre. Audhumla, une vache, naquit elle aussi de ces gouttes. Elle permit à Ymir de se nourrir de son lait. Audhumla n’avait que de la glace pour se nourrir. De la glace qu’elle léchait apparut un être, Buri, qui enfanta Bor qui s’accoupla avec la géante Bestla afin de donner naissance aux trois premiers dieux Odin, Vê et Vili.

II – La création du monde des hommes

Arriva ensuite le jour où Odin, Vé et Vili tuèrent Ymir. Ils parvinrent à leurs fins, tous les géants se noyèrent dans son sang, sauf Bergelmir et sa femme.
Une fois qu’ils eurent tué Ymir, les dieux transportèrent son corps au centre de Ginnungagap. Ils créèrent la terre avec sa chair, les mers et les lacs avec son sang, les montagnes avec ses os. La voûte céleste avec son crâne, et les nuages avec sa cervelle. Ses dents et les éclats de ses os devinrent les pierres et les rochers. Ils construisirent une muraille pour se protéger des géants à l’aide des cils d’Ymir. Quant aux étoiles, elles furent créées à partir des flammèches et des étincelles provenant du Muspellheim. Les astres, eux, furent placés sur leur orbite, et c’est depuis ce jour que l’on distingue le jour de la nuit. Les dieux découvrirent dans la chair d’Ymir des êtres semblables à des vers donnant ainsi naissance aux nains. Nordri, Sudri, Austri et Westri, qui donnèrent leurs noms aux points cardinaux.

Yggdrasil est l’Arbre Monde dans la mythologie nordique.  Sur lui reposent les neuf royaumes :

 Représentation de l'arbre monde - Yggdrasil
Représentation de l’arbre monde – Yggdrasil

Ásgard , royaume des Ases ;
Vanaheim, royaume des Vanes ;
Álfheim, royaume des elfes clairs;
Midgard , royaume du milieu, royaume des hommes ;
Jötunheim, royaume des géants ;
Svartalfheim, royaume des elfes sombres;
Niflheim , royaume des Brumes;
Muspellheim, royaume du feu ;
Helheim, royaume des morts, où résident les personnes mortes de maladie ou de vieillesse;

III – Naissance de l’Homme

Odin, Vê et Vili, trouvèrent deux troncs d’arbres et décidèrent de les sculpter afin de créer le premier homme Ask et la première femme Embla. Odin leur donna le souffle de vie, Vili, l’intelligence et Vé, les sens. Ces deux humains donneront naissance à l’humanité. Un pont relie le monde des hommes et des Dieux et se tient sous la forme de l’arc-en-ciel. Il se nomme le Bifröst et il est gardé par Heimdall qui surveille le retour des géants. Le dieu Heimdall, prenant l’apparence d’un mortel nommé Ríg, parcourut le monde afin de poser les bases de la société. Il partagea la couche de trois couples, le premier couple mit au monde un garçon, appelé Thrall. (Un thrall était, dans la société scandinave médiévale, un esclave.) Le second couple, mit au monde un garçon nommé Karl, ainsi fut créée la caste des hommes libres. Et le troisième couple mit au monde un enfant nommé Jarl (Le jarl en langue scandinave est l’équivalent du comte en anglais).

IV – La mort

La mort chez les peuples nordiques prend une place importante, il faut savoir que les âmes sont triées en fonction de leurs morts, ainsi les morts de vieillesse et de maladie vont au  helheim, tandis que les combattants vont au valhalla.

Le Valhalla est la demeure du dieu Odin, là où sont accueillis les guerriers morts au combat.

Les valkyries amènent les héros morts au combat à Odin, où ils passent leur temps à boire et à combattre en attendant le Ragnarök. 

Le royaume de la déesse Rán, accueille ceux qui sont morts noyés en pleine mer et ne vont donc ni au séjour de Hel, ni au Valhalla.

 Représentation du Valhalla
Représentation du Valhalla

V – Les dieux

Le panthéon nordique est divisé en plusieurs groupes, nous retrouvons les Ases : ce sont les dieux guerriers et souverains. Il y a aussi les Vanes qui eux sont liés à la fertilité. Une guerre éclatera entre ces deux groupes qui mènera à une trêve. Les Vanes finiront par être confondus avec les Ases dans certains mythes.

Odin : Le premier des dieux, il est également le plus important. On lui attribue plusieurs rôles : dieu du savoir, de la victoire, des morts, de la sagesse, de la magie, des poèmes et des runes. Il est accompagné de deux loup Freki et Geri à Odin donne sa nourriture, ainsi il se contente que de boire. Il est aussi accompagné de Hugin et de Mulin ce sont les deux corbeaux messagers qui accompagnent Odin. À l’aube, ils partent et parcourent les neuf mondes et reviennent le lendemain matin pour rapporter au dieu ce qu’ils ont vu et entendu. Odin chevauche un cheval à huits pattes Sleipnir qui a la particularité de se déplacer dans les airs. ll utilise comme arme une lance Gungnir, elle ne peut être arrêtée une fois lancée. Elle ne rate jamais sa cible et revient à la main d’Odin. Il possède également un anneau Draupnir qui tous les neuf soirs, fait apparaître huit autres anneaux. Il réside dans son palais à Asgard au sommet de L’yggdrasil, il peut voir ce qu’il se passe dans l’ensemble des neuf mondes depuis son trône.

 Représentation d'Odin
Représentation d’Odin

Thor : Thor est le fils d’Odin et de Jörd, il est le dieu du tonnerre et de la force guerrière. Il possède trois attributs sur lui. Sa ceinture magique appelée Megingjord, décuple ses forces. Son marteau de guerre appelé Mjöllnir lui revient toujours dans la main lorsqu’il le lance. Ce marteau crée également des éclairs. Et enfin des gants de fer appelés Járngreipr lui permettent de manipuler son marteau. Thor est le dieu le plus fort, il est au service de la protection des dieux et des hommes contre les forces du mal.

 Représentation de Thor
Représentation de Thor

Týr : est le troisième dieu de la guerre avec Odin et Thor, il est considéré comme le dieu du ciel, de la guerre juste, de la justice, de la victoire et de la stratégie. C’est le dieu le plus courageux de tous. Il aurait sans doute eu un rôle plus important que celui d’Odin, mais son rôle aurait perdu de l’importance en faveur d’Odin et de Thor. Selon les textes scandinaves, Týr est soit le fils d’Odin, soit celui d’Hymir.

 Représentation de Tyr
Représentation de Tyr

Loki : Il est l’enfant d’un couple de géants, il fut adopté par les dieux et devint le dieu de la ruse, de la discorde et du mensonge. Les dieux font appel à lui pour résoudre des problèmes dont il est parfois à l’origine.

Il eut plusieurs maîtresses, et c’est avec Angrboda une géante de glace qu’il donna naissance à trois créatures :

  • le loup gigantesque Fenrir : considéré comme trop puissant il fut enchaîné par les dieux, il se libérera lors du Ragnarok et il avalera Odin avant d’être abattu par Vidar, un des fils d’Odin.
  • le gigantesque serpent des mers Jörmungand : il fut jeté par Odin dans la mer qui encercle Midgard, car il a causé trop de dégâts chez les dieux. Mais Jörmungand grandit tellement qu’il finit par entourer Midgard et se mordre la queue. 
  • la déesse du royaume des morts Hel : Hel est la déesse des morts. Son apparence est effrayante, puisque la moitié de son visage serait d’une beauté sans égale tandis que l’autre moitié serait d’une laideur effroyable (noir et pourri).

Après le meurtre de Baldr, Loki sera enfermé dans une caverne avec deux de ses fils, Narfi et Vali (à ne pas confondre avec Vali le fils d’Odin). Vali fut transformé en loup et il déchirera son frère Narfi, et avec les boyaux de ce dernier, les dieux attachèrent Loki à trois pierres. Les dieux placèrent un serpent au-dessus de la tête de Loki, crachant son venin sur le dieu en souffrance. Loki est condamné à ce châtiment jusqu’au moment du Ragnarök.

 Représentation de Loki
Représentation de Loki

Le panthéon nordique est encore très vaste, vous retrouverez les autres divinités sur cette page.

VI – Le Ragnarök

Le Ragnarök dans la mythologie nordique signifie la fin du monde mais aussi son renouvellement, c’est une fin prophétique et inévitable. Ainsi la majorité des dieux, des créatures, des hommes mais aussi des mondes sont condamnés à disparaître. Les dieux affrontent les forces du mal non pas pour éviter le Ragnarök mais pour le retarder le plus possible. Mais le Ragnarök n’est pas la fin de tout, une renaissance aura lieu et les survivants repeupleront le monde. Dans le royaume de Niflheim, se trouve une racine de l’Yggdrasil. Elle finira par être détruite car rongée  par le monstre Niddhög. De même, le loup Hati, fils de Fenrir, dévorera le soleil et son frère Sköll, lui, dévorera la lune. Ainsi une série d’événements dont un hiver de trois ans sans soleil, qui provoquera des guerres et des luttes fratricides, annonceraient le Ragnarök.

Le Ragnarök aura lieu sur le champ de bataille nommé Vígríd. Loki sera alors libéré et mènera les géants ainsi que les morts du royaume de Hel pour combattre les dieux, les guerriers du Valhalla et les hommes. Les fils monstrueux de Loki participeront aussi à la bataille. Le loup Fenrir tuera Odin et son fils Vidar le vengera. Le serpent Jörmungand et Thor s’entretueront. Tout comme Tyr et Garm le chien qui garde les portes du royaume des morts. Et Loki et Heimdall. Le géant Surt gardien du Muspellheim enflammera alors le monde. 

Seuls quelques dieux survivront à cet affrontement, dont Vidar, Vali et Hoenir (tous les trois fils d’Odin) et Modi et Magni (tous deux fils de Thor). Baldr quant à lui, reviendra du monde des ténèbres. Deux humains survivront Líf et Lífþrasir, ils seront appelés à repeupler le monde.

VII – Les rites

Les Nornes sont les divinités qui règlent le destin de l’ensemble des habitants des neuf mondes de la cosmogonie nordique. Les trois plus importantes selon l’interprétation de Snorri Sturluson sont Urd, Verdandi et Skuld. Les Nornes ont pour rôle de voir le passé, le présent et le futur et définir le destin des hommes. Ainsi il appartient à chaque homme de découvrir son destin et de l’assumer, comme les événements sont définis à l’avance, il n’y a aucune raison d’en avoir peur car il est impossible de les modifier. C’est ce qui peut expliquer, le courage des hommes du Nord au combat. Cette destinée peut être portée au plan familial, voire au clan. Un homme couvrant de honte sa famille se verra écarté du groupe et ainsi privé d’une partie de son destin. Être exclu de sa famille ou d’un clan est donc un châtiment pire que la mort.

Pour les peuples nordiques il n’y avait pas de mot pour signifier la religion. Néanmoins il existait des mots pour qualifier des sacrifices, il est donc supposé que les peuples nordiques organisaient périodiquement des fêtes où ils célébraient les dieux et où ils pratiquaient des sacrifices animaux et humains. Le mot en vieux norrois pour sacrifice est blót. Le blót est exécuté par le chef de famille s’il s’agit d’un culte de la sphère privée, soit par les dignitaires, le roi ou le godi, s’il s’agit d’un culte public. Les sacrifices ont pour but d’influencer l’au-delà afin d’obtenir ce que l’on désire, en contrepartie d’offrandes.

Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher

Mythologie GrecqueMythologie européenne